Communiqués

Résolution du Conseil National réuni le 17 novembre 2017

Le SNLA-FO, attaché à la défense des intérets matériels et moraux des artistes (comédiens, danseurs, chanteurs lyriques, réalisateurs radiophoniques, metteurs en scène, circassiens, chanteurs de vériété) réitère sa volonté de voir protéger les professionnels dans leur activité, activité reconnue par un salaire, par des cotisations donnant droit à une protection sociale. La défense de la présomption de salariat implique le respect des limites placées devant et autour des pratiques amateur, en l'occurrence et de manière concrète le décret de 1953. La loi LCAP remet gravement en cause ce décret. Le SNLA-FO a combattu cette loi sous la présidence Hollande. Il continue de combattre pour son abrogation sous l'actuelle présidence.

le 16 novembre, le SNLA-FO appelle les artistes à manifester et à préparer la grève pour le retrait des ordonnances et l'abrogation de la loi travail

 

Le 16 novembre, la confédération FO avec la confédération CGT, Solidaires, l’UNEF, l’UNL la FIDL appellent tous les salariés et jeunes à manifester et à faire grève contre :

Réforme statutaire de l’ADAMI,

le SNLA FO appelle les artistes associés à voter CONTRE. Pourquoi ?

 

Entre autres raisons, nous ne sommes pas d’accord avec la modification de l’article 17.4 :

 

Que dit l’article 17.4 actuel ?

« Le Conseil d’administration arrête le budget des actions d’aide à la création à la diffusion du spectacle vivant et à des actions de formation des artistes relevant directement des décisions du Conseil d’administration »

CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL

 

Pour les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL réunies le 24 octobre 2017, un constat s’impose, celui d’une politique libérale visant à accroitre les inégalités au profit d’une minorité.

Qu’il s’agisse :

-          de nombreuses dispositions inacceptables des ordonnances, limitant des droits des salariés-es ;

-          des risques qui pèsent sur les droits des salariés-es  et demandeurs d’emploi en matière d’assurance chômage ou de formation professionnelle ;

-          de mesures précarisant toujours un peu plus l’emploi et l’insertion des jeunes sur le marché du travail ;

Comité Confédéral National de la Cgt Force Ouvrière

Paris, les 28 & 29 Septembre 2017

Résolution

 

Réuni les 28 et 29 septembre 2017 à Paris, le CCN rappelle son attachement à la Charte d’Amiens et s’inscrit dans l’ensemble des revendications des résolutions du 23ème Congrès confédéral de février 2015 à Tours, actualisé par les résolutions des différents CCN.

 

Contre les ordonnances, FO est déterminée a défendre les droits des salariés :

Pour la défense de nos droits et de nos métiers
NON aux ordonnances : MANIFESTONS le 21 SEPTEMBRE

 

Le Syndicat National Libre des Artistes Force Ouvrière se félicite de la réussite que représentent les manifestations unitaires du 12 septembre dernier. Dans l’unité, nous avons exprimé notre rejet des ordonnances qui aggravent la loi travail, ordonnances que nous avons combattues tout au long de l’année 2016. A l’appel du SNLA-FO, de nombreux artistes se sont joints aux manifestations importantes le 12 septembre dernier, aussi bien en Ile de France que dans de nombreux départements.

Non aux ordonnances MANIFESTONS le 12 septembre 2017

 

Le bureau national du Syndicat National Libre des Artistes Force Ouvrière s’est réuni jeudi 7 septembre 2017. Préalablement ses élus avaient minutieusement étudié les plus de 180 pages des 5 ordonnances du gouvernement relatives au Code du travail.

De cette étude, il ressort

- qu’elles entérinent et aggravent la Loi Travail
- que le Code du travail est à quelques exceptions près totalement remis en cause
- que les conventions collectives rentreront bientôt au Panthéon des acquis ouvriers défunts
- que par accord d’entreprise, avec ou sans représentant syndical (jusqu’à 50 salariés), l’employeur pourra imposer sa loi dans son entreprise.

Déclaration de la Commission exécutive confédérale du 4 septembre 2017

Les ordonnances sur le Code du travail ont été rendues publiques par le gouvernement.

La commission exécutive souligne le travail réalisé par la confédération depuis trois mois en application du réformisme militant qui se traduit par l’obtention de certaines garanties et le blocage de nombreuses dispositions.

A contrario, nombre d’éléments constituent aujourd’hui une régression sociale et sont en tant que tels inacceptables, ce qui explique notamment que dans les consultations officielles et obligatoires qui seront organisées, FO votera contre, et ce d’autant qu’à la lecture des textes d’autres éléments négatifs apparaissent.

Alors que la saison des Festivals d’été a commencé,

 

Le 1er mai, le Syndicat National Libre des artistes Force Ouvrière appelle les artistes à manifester pour la défense de leur statut de salarié et leur métier, à Paris, RDV à 14h Place de la République angle Boulevard Voltaire

 

Le 1er mai, le Syndicat National Libre des Artistes appellent les artistes à manifester :

- pour la défense de nos métiers, et du partage de notre travail avec les publics
- pour la défense de notre statut de salarié, et l’augmentation réelle des salaires,
- pour l’abrogation de la Loi Travail

A Paris : Rassemblement à 10h30 au Mur des Fédérés (métro Père Lachaise)
MANIFESTATION à 14h30 départ Place de la République

 Rien ne va plus à Radio France !

La direction se joue du sort des artistes interprètes !

Le 24 mars, lors de la réunion annuelle de bilan sur l’emploi des artistes interprètes, Radio France a informé les représentants syndicaux que le niveau d'emploi à France Culture n'avait pas augmenté sur l'année 2016 et qu'il reste au même niveau – historiquement bas – qu'en 2015.

À France Inter, les chiffres continuent de baisser dramatiquement : moins 40% de services depuis 2012 ! Si on peut se féliciter de l'augmentation du volume d’emploi des artistes lyriques grâce à la programmation des deux orchestres, il est inadmissible que l'emploi des artistes dramatiques régresse depuis 2012 dans de telles proportions : 14% de services en moins à l'échelle du groupe, tandis que le nombre d'artistes employés a chuté de 7%.

Résolution du Conseil National réuni le 17 novembre 2017
le 16 novembre, le SNLA-FO appelle les artistes à manifester et à préparer la grève pour le retrait des ordonnances et l'abrogation de la loi travail
Réforme statutaire de l’ADAMI, le SNLA FO appelle les artistes associés à voter CONTRE. Pourquoi ?
Compte-rendu de l'intersyndicale confédérale du 24 octobre 2017
Résolution du CCN de Force Ouvrière des 28 & 29 septembre 2017
Pour la défense de nos droits et de nos métiers NON aux ordonnances : MANIFESTONS le 21 SEPTEMBRE
Non aux ordonnances MANIFESTONS le 12 septembre 2017
Déclaration de la Commission exécutive confédérale du 4 septembre 2017
Alors que la saison des Festivals d’été a commencé
Le 1er mai, le Syndicat National Libre des artistes Force Ouvrière appelle les artistes à manifester pour la défense de leur statut de salarié et leur métier, à Paris, RDV à 14h Place de la République angle Boulevard Voltaire
Rien ne va plus à Radio France !

Message d'erreur

Strict warning : Only variables should be passed by reference dans fancy_login_page_alter() (ligne 109 dans /var/aegir/platforms/bricelo_7.41.1/sites/www.snla-fo.com/modules/contrib/fancy_login/fancy_login.module).
«  JEUDI 19 MAI, grèves et manifestations pour le retrait de la loi Travail. A Paris, RDV à 14h Place de la Nation, angle avec la rue du Fbg St Antoine ».

Afin que chacun puisse apprécier, en toute indépendance et à leurs justes valeurs, la nouvelle convention d’assurance chômage, et les annexes 8 & 10 (qui y sont maintenues), il convient que les artistes interprètes, comme tous les salariés intermittents, soient bien informés des nouvelles règles permettant l’ouverture ou le renouvellement de leurs droits.

 

Le SNLA-FO regroupe les artistes interprètes, artistes dramatiques, chorégraphiques, lyriques, artistes de cirque ou de variété ainsi que les metteurs en scène, chorégraphes et réalisateurs radio.
Le conseil national, constitué d’artistes en activité, élu directement par les adhérents, anime le syndicat.
Dans notre approche syndicale (défense des intérêts matériels et moraux des salariés), nous marquons notre attachement à la liberté de création, à la place des arts du spectacle dans notre société, à la défense du statut de salarié des artistes interprètes.

X
Saisissez votre nom d'utilisateur pour Le S.N.L.A.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
En cours de chargement