Message d'erreur

Strict warning : Only variables should be passed by reference dans fancy_login_page_alter() (ligne 109 dans /var/aegir/platforms/bricelo_7.41.1/sites/www.snla-fo.com/modules/contrib/fancy_login/fancy_login.module).

Alors que la saison des Festivals d’été a commencé

Alors que la saison des Festivals d’été a commencé,

 

Les artistes, comme tous les salariés, sont inquiets. Le nouveau Président de la République est élu le 7 mai et le 11, le décret qui légalise le travail gratuit des artistes, qui remet en cause notre présomption de salariat, décret d’application de l’article 32 de la LCAP est publié. Lors de notre rencontre le 14 juin du cabinet de la nouvelle ministre de la culture, nous en avons demandé l’annulation et la non publication de la « circulaire » prévue. Le 11 mai, les nouveaux Cahiers des Missions et des Charges des Institutions théâtrales ont également été publiés. Elles ont désormais obligation de réserver au moins 10% de leur programmation à l’ « accompagnement des pratiques amateurs », quand l’accord sur le volume d’emploi des artistes interprètes dans les CDN n’est déjà pas respecté et quand tant de compagnies professionnelles galèrent pendant des années, malgré un travail souvent exceptionnel, faute de coproductions par les Institutions dont c’est pourtant la mission de service public.

 

« La formation, dès le plus jeune âge à la culture, et à la création rend libre. Et en les familiarisant avec la longue histoire des Arts, en leur faisant découvrir les lieux de culture, en leur apprenant à découvrir l’époque et à décrypter notre héritage, nous élevons l’âme de nos enfants et nous renforçons la cohésion de notre pays. De concert les ministres de l’Education nationale et de la Culture feront de ce chantier une priorité commune. (…) Accéder aux œuvres ou à la création, rend libre » a déclaré le 4 juillet Edouard Philippe, 1er ministre, lors de son discours de politique générale.

 

Cette ambition, les enseignants l’ont toujours eue. S’agit-il alors d’en renforcer les effectifs, de recruter de nouveaux professeurs titulaires ? Rien n’est moins sur, puisque déjà on annonce de nouvelles réductions dans les effectifs de la fonction publique. Ou s’agit-il de poursuivre et d’amplifier la politique menée ces dernières années, notamment au travers de la réforme des rythmes scolaires qui déjà, sous prétexte « d’apprentissage dès l’Ecole de pratiques artistiques », supprima heures de transmission des savoirs et enseignants, remplacés à très bas prix par des artistes ? S’agit-il de remplacer notre travail de création par l’accompagnement des « pratiques amateurs » ?

 

Et le projet de Loi d’Habilitation des ordonnances n’est pas fait pour nous rassurer. Car selon la nouvelle ministre du travail elle-même, il résulte bien du premier « set » de la « concertation » la primauté à l’accord d’entreprise. Comment une telle primauté ne peut-elle être sauf aux dépens de la convention collective et du code du travail ? Tous nos droits de salariés sont d’abord garantis par le Code du travail et améliorés par la convention collective. Il en va de nos horaires de travail, de nos temps de repos, de nos congés et congés payés, de notre formation professionnelle, de notre assurance chômage, de tous nos droits sociaux.

Qui peut croire qu’un accord d’entreprise, plus de 80% de nos entreprises n’en ont pas et ne pourront pas en avoir puisque n’ont pas de salarié permanent, pourra garantir à tous nos droits actuels ? Après des mois de premières discussions en relation avec la Loi Travail, dont nous continuons à exiger l’abrogation et dont nous refusons toute aggravation, nous avons déjà constaté que c’est toutes les conventions collectives qui sont menacées ! les Conventions  collectives menacées, ce sont  nos métiers mêmes qui le sont.   

 

C’est pourquoi, en des temps de plus en plus difficiles, le Syndicat National Libre des Artistes vous appelle à le rejoindre pour ensemble :

-          défendre nos métiers dédiés à la création et notre statut de salariés

-          défendre nos conditions de travail, salaires et droits sociaux : abrogation de la Loi travail

-          défendre nos Compagnies et tous les outils de travail

-          défendre la création, libre et non service de quelconques directives ministérielles

X
Saisissez votre nom d'utilisateur pour Le S.N.L.A.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
En cours de chargement