Message d'erreur

Notice : Only variables should be passed by reference dans fancy_login_page_alter() (ligne 109 dans /var/aegir/platforms/bricelo_7.60.2/sites/www.snla-fo.com/modules/contrib/fancy_login/fancy_login.module).

ASSEZ de la REPRESSION, SATISFACTION des REVENDICATIONS !

Arrêt immédiat de la répression !
Interdiction immédiate de l’arme LBD !
ASSEZ de la REPRESSION, SATISFACTION des REVENDICATIONS !

A nouveau hier 3 février 2019, plusieurs dizaines de travailleurs, retraités, jeunes ont été blessés par la police, les CRS, les unités spéciales.

Parmi eux, Louis Boyard, lycéen, 18 ans, Président de l’Union nationale des Lycéens, après J. Rodrigues la semaine dernière. Louis Boyard sera-t-il être traité par le gouvernement d’« agitateur » de « raciste », d’« homophobe » ?! Comme depuis bientôt trois mois les centaines de milliers de travailleurs, de jeunes, de retraités, de travailleurs privés d’emploi qui protestent contre la précarité, la misère et le mépris ?

Louis Boyard a manifesté hier 3 février comme des milliers, contre un gouvernement qui n’écoute pas, ne répond pas aux revendications et prétend maintenir ses réformes de casse des retraites, de l’assurance chômage, de la formation professionnelle, des services publics, par la mise en oeuvre des ordonnances de 2017 qui détruisent des décennies de conquêtes sociales : Code du travail et conventions collectives.

L’Union nationale des Lycéens, aux côtés des salariés et de leurs syndicats FO, CGT, FSU et Solidaires a combattu pour le retrait de la Loi travail et contre les ordonnances Travail, combat par la grève et les manifestations le retour en arrière de plus d’un siècle qu’est Parcours Sup ; elle combat le « service universel » qui n’ouvre à la jeunesse comme seule perspective l’Armée plutôt que des études, pour un vrai travail avec un vrai salaire. Est-ce pour cela que Louis Boyard a été blessé hier comme tant d’autres, par un tir de LBD ou de grenade de « désencerclement » ?!

Le gouvernement a-t-il décidé de frapper tous les travailleurs et citoyens et leurs représentants mobilisés ?
Dans l’Histoire, une telle dérive porte un nom. Nous ne l’acceptons pas ! Artistes, nous sommes engagés dans la défense d'une expression libre. C’est la nature même de l’Art d'être libre ! Cela suppose une société démocratique.

L’arme LBD, arme sublétale1, doit être interdite !

n’en déplaise à ceux qui l’utilisent, et au Conseil d’Etat, jadis garant des libertés et droits individuels face à l’Etat, désormais rouage d’un exécutif répressif. Tous les responsables de cette répression doivent être immédiatement suspendus et conformément à l’article 68 de la Constitution française en vigueur, jugés.

Mardi 5 février prochain, avec des dizaines d’autres syndicats de tous les secteurs professionnels, FO, CGT, le SNLA-FO sera dans la rue !
Dans les heures graves, les artistes ont toujours su se mobiliser ! La démocratie est en danger.
Le SNLA-FO appelle les artistes à prendre la mesure de la situation et à se joindre à une mobilisation et à des revendications légitimes qui doivent être entendues.

Le Conseil national,
4 février 2019

 

1 selon le Larousse : « Létal, qui entraîne la mort »

X
Saisissez votre nom d'utilisateur pour Le S.N.L.A.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
En cours de chargement