Message d'erreur

Strict warning : Only variables should be passed by reference dans fancy_login_page_alter() (ligne 109 dans /var/aegir/platforms/bricelo_7.41.1/sites/www.snla-fo.com/modules/contrib/fancy_login/fancy_login.module).

le 16 novembre, le SNLA-FO appelle les artistes à manifester et à préparer la grève pour le retrait des ordonnances et l'abrogation de la loi travail

le 16 novembre, le SNLA-FO appelle les artistes à manifester et à préparer la grève pour le retrait des ordonnances et l'abrogation de la loi travail

 

Le 16 novembre, la confédération FO avec la confédération CGT, Solidaires, l’UNEF, l’UNL la FIDL appellent tous les salariés et jeunes à manifester et à faire grève contre :

- « De nombreuses dispositions des ordonnances qui sont inacceptables
- Les risques qui pèsent sur les droits des salariés et des demandeurs d’emploi en matière en d’assurance chômage ou de formation professionnelle
- Des mesures précarisant toujours un peu plus l’emploi et l’insertion des heures sur le marché du travail
- La remise en cause des droits à l’avenir des jeunes par l’instauration d’une sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur
- La modération salariale et l’augmentation de la CSG
- Les atteintes au service public et à la protection sociale »

Le SNLA-FO appelle les artistes à participer nombreux aux manifestations interprofessionnelles qui, le 16 novembre, se dérouleront dans toute la France. Comme tous les salariés, les artistes sont confrontés à cette politique de remise en cause de tous les droits acquis.

Les ordonnances entérinent et aggravent la loi Travail que nous avons combattue pendant des mois en 2016. Au terme de ces ordonnances : flexibilité totale et licenciements sans justification, indemnités de licenciement revues très largement à la baisse… Durée du travail, repos et temps de pause, et même une partie du salaire pourra être négocié dans chaque entreprise, alors que les salaires sont aujourd’hui garantis par les conventions collectives nationales, pour tous. Les congés
maternité et congés spectacle mêmes pourraient être remis en cause.

Des décennies d’âpres combats syndicaux pour améliorer les conditions de travail, les salaires et les droits sociaux des salariés, dont les artistes sont menacés. Les ordonnances, ce sont aussi des référendum d’entreprises permettant aux patrons d’imposer leur volonté y compris par des votes qui ne seront pas secret, la fin de la représentation des syndicats dans les entreprises de moins de 30 salariés, autant dire la plupart de nos entreprises. Elles entérinent et aggravent aussi les lois dites de « représentativité » dont le récent CCN FO a renouvelé son exigence d’abrogation. Ces lois antisyndicales sont l’outil pour faire passer la remise en cause du Code du travail et des conventions collectives.
Elles sont l’outil pour l’Etat et le MEDEF pour tenter de se débarrasser d’organisations syndicales trop revendicatives. N’est-ce pas ce qui se joue actuellement dans le secteur de la production cinéma, lorsque d’aucuns prétendent nous interdire de continuer de siéger et de défendre la convention collective ? Est-ce que parce que seule FO n’a pas signé et se bat contre la réduction de 30% des salaires garantis par l’instauration en 2012 d’une prétendue rémunération à l’intéressement pour les films « fragiles » jusqu’à…4 millions d’euro ?

Le 16 novembre, le SNLA-FO appelle les artistes à manifester également pour défendre les annexes 8 & 10 et la formation professionnelle menacées par les déclarations du Président de la République qui veut leur « remises à plat » et dont les « concertations » ont déjà commencé. Ce qui est visé, c’est le salaire différé et l’ensemble de la protection sociale collective et solidaire.
La fonction publique est elle aussi menacée et avec elle, tous nos outils publics de production et de diffusion. C’est pourquoi, le SNLA-FO invite les artistes interprètes à se réunir avec leurs collègues techniciens et administratifs dans les théâtres, sur les plateaux, dans les studios pour décider, de faire grève le 16 novembre et à manifester :

- pour la défense de nos métiers et de nos droits
- pour la défense de tous nos outils publics de création et de diffusion
- pour l’abrogation de la Loi travail et le retrait des ordonnances
- pour l’abrogation des lois dites de représentativité et le rétablissement du pluralisme et de la liberté syndicale

X
Saisissez votre nom d'utilisateur pour Le S.N.L.A.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
En cours de chargement