Message d'erreur

Strict warning : Only variables should be passed by reference dans fancy_login_page_alter() (ligne 109 dans /var/aegir/platforms/bricelo_7.41.1/sites/www.snla-fo.com/modules/contrib/fancy_login/fancy_login.module).

ÉLECTIONS au CA de l’ADAMI du 9 novembre au 7 décembre 2015 : VOTEZ pour les candidats soutenus par le SNLA-FO !

ÉLECTIONS au CA de l’ADAMI du 9 novembre au 7 décembre 2015 : VOTEZ pour les candidats soutenus par le SNLA-FO !

 

Appel à voter

Le syndicat national libre des artistes Force Ouvrière (SNLA-FO) et le syndicat national des musiciens FO (SNM-FO) appellent les artistes à voter pour les candidats au CA de l’ADAMI qu’ils soutiennent.
Pourquoi ?

Parce que nous soutenons le combat de l’ADAMI pour que les artistes acquièrent de nouveaux droits sur internet. L’ADAMI a eu raison de refuser de signer le protocole issu de la mission Schwartz, lequel renvoie aux calendes grecques cette juste revendication.

Parce que la commission européenne ne doit pas remettre en cause la copie privée qui attribue 200 millions d’euros à l’action artistique

Parce que les responsabilités aux différentes instances de l’ADAMI doivent être mieux réparties ; que cesse le cumul des mandats de représentations dans les diverses commissions
Parce qu’il faut ouvrir ce Conseil d’administration à de nouveaux candidats.

 

 

Extraits des professions de foi des candidats soutenus par le SNLA-FO pour les élections ADAMI, votez pour :

Collège dramatique

Daniel MARTIN
(…) Au théâtre, j'ai travaillé, entre autres, avec A. VITEZ, C. RÉGY, B. SOBEL, J-P. VINCENT, (…) j'ai tourné avec, entre autres, (…) F. VEBER, R. WARGNIER, G. JUGNOT, M. KASSOVITZ, COSTA GAVRAS, M. BLÜWAL. (…) J'ai fait plusieurs mises en scène et j'ai enseigné au CNSAD. J'ai intégré la ''Commission dramatique'' à l'Adami, il y a 4 ans et j'y ai appris les réalités particulières de la création et l'action importante que mène l'Adami dans la défense des droits des interprètes. C'est pour prendre ma part de responsabilité dans ce travail que je fais acte de candidature.

Roland TIMSIT
« Les artistes, salariés à part entière, doivent pouvoir vivre de leur travail, de leurs salaires et de leurs droits. (…) Dans cet esprit je me suis mobilisé pour la redevance internet car depuis 10 ans le net rime avec niet pour les artistes ! Et récemment j'ai milité pour que la mission Schwartz sur le streaming impose une gestion collective obligatoire avec une rémunération minimale garantie, sur une assiette précise et payée par les plateformes. (…) Alors pour de nouveaux droits il n'y a pas d'autre solution: mobiliser dans l'unité la plus large ! »

 

Collège variété

Blick BASSY
Natif du Cameroun, et mieux connu en tant qu'artiste et producteur pour son label BB Prod, créé en 2004, Blick Bassy vit en France depuis 10 ans. Grâce à la diversification de ses activités, il continue de tisser des liens entre ses deux espaces de vie et de travail, la France et l'Afrique. Tous ses projets, artistiques ou non, prônent une implication locale, à l'instar de son projet CAB (Caraïbes, Afrique Brésil), une série de 18 ateliers qu'il a animés, fin 2014, durant une tournée effectuée dans 21 pays. Abordant le droit d'auteur, l'édition musicale, mais également la gestion de carrière, et les stratégies pertinentes dans le milieu de la musique et des nouvelles technologies, cette initiative est soutenue par la Sacem et par l'Institut Français.

 

Collège solistes de la Musique et de la Danse

Isabelle GONZALEZ
« (…) 600 millions d'€, c'est ce que les plateformes numériques et les producteurs devraient nous verser chaque année pour l’exploitation de nos œuvres sur internet, s’ils étaient redevables d’une contribution analogue à celle de la copie privée.
(…) Nos droits acquis sont aussi menacés. Après une baisse en 2007 de 75% des droits de rediffusion télé hors prime time, diffuseurs et producteurs veulent à nouveau les baisser de 90% !
A l'heure de la dématérialisation accélérée des supports physiques, il est urgent que nous, artistes, fassions valoir tous nos droits ! »

Claire RICHARD
« (…) A l‘Adami, la danse n'est pas un art mineur ! La loi Lang a 30 ans et la rémunération de notre travail sur Internet est aussi misérable qu'aléatoire : il nous faut aller plus vite et plus fort sur la question des droits au titre du streaming . Il n'y a pas de crise !
Urgent aussi de défendre un cadre pérenne pour la Copie Privée : en 2014, l‘Adami a pu soutenir près de 1000 projets de spectacle vivant, remplissant ainsi sa mission de soutient aux artistes .Ne soyons pas le produit de la " gratuité" ! »

X
Saisissez votre nom d'utilisateur pour Le S.N.L.A.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
En cours de chargement