Message d'erreur

Notice : Only variables should be passed by reference dans fancy_login_page_alter() (ligne 109 dans /var/aegir/platforms/bricelo_7.60.2/sites/www.snla-fo.com/modules/contrib/fancy_login/fancy_login.module).

MAINTIEN des ANNEXES 8 & 10 garanties par l’accord d’AVRIL 2016

MAINTIEN des ANNEXES 8 & 10 garanties par l’accord d’AVRIL 2016
 
 
Face aux exigences inacceptables d’E. Macron de réduire chaque année d’1 milliard 300 millions les allocations des demandeurs d’emploi, face aux incertitudes qui demeurent quant à la pérennité des annexes 8 & 10 telles qu’elles ont été négociées et unanimement signées en 2016, le SNLA FO a appelé avec sa fédération la FASAP, les artistes à se mobiliser aujourd’hui 11 janvier. La fédération CGT du spectacle appelait également à la mobilisation.
 
Dans la foulée du rassemblement devant le ministère de la Culture, des artistes et des techniciens ont déployé des banderoles du balcon de l’Opéra de Paris; nos camarades arboraient le drapeau Force Ouvrière. Une délégation a ensuite été reçue au ministère de la Culture, par des membres du Cabinet du ministre. Ceux-ci se sont engagés au maintien des annexes 8 & 10 garantis par l’accord de 2016.
Nos camarades et des représentants CGT ont exigé du décret d’application qu’il respecte scrupuleusement l’accord.
 
Coté négociation, la délégation de la FASAP-FO àlaquelle le SNLA-FO participait s’est opposée à la proposition inopinée de la CFDT de renégocier l'accord, alors que selon les déclarations du Président du comité d’expert, nous n’aurons aucune évaluation de l’accord en cours avant l’automne. Dans ces conditions, une renégociation ne conduirait qu’à de nouvelles baisses de droits, ce que Force Ouvrière refuse catégoriquement. Les employeurs du spectacle ont
également inopinément souhaité engager l’évaluation de paramètres de l’accord, ce qui reviendrait à une renégociation. Les délégations des fédérations CGT et FO du spectacle ont précisé que pour elles, de telles demandes ne pouvaient valoir que pour une renégociation ultérieure de l’accord.
 
Après 3 heures de négociation et une longue interruption de séance, un maintien de l’accord de 2016 se dessine et la négoci ation d’un avenant pour se prémunir de toute nouvelle interprétation non conforme et défavorable aux salariés du décret d’application. Cet avenant prendra également en compte les évolutions réglementaires eu égard aux nouveaux dispositifs de formation prof essionnelles de la récente Loi.
 
Le SNLA-FO appelle les artistes à rester mobilisés, car tant que le nouvel accord ne sera pas signé et agréé, il y a lieu, dans le contexte actuel de remise en cause généralisée des acquis, de rester aux aguets.
 
Paris le 11 janvier 2019
X
Saisissez votre nom d'utilisateur pour Le S.N.L.A.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
En cours de chargement