Error message

Notice: Only variables should be passed by reference in fancy_login_page_alter() (line 109 of /var/aegir/platforms/bricelo_7.67/sites/www.snla-fo.com/modules/contrib/fancy_login/fancy_login.module).

Pour Une ADAMI d'artistes, par des artistes, pour les artistes, le SNLA-FO appelle à voter pour Isabelle Gonzalez, Thomas Morris, Roland Timsit, François Dunoyer, Xavier Lacouture

Pour Une ADAMI d'artistes, par des artistes, pour les artistes, le SNLA-FO appelle à voter pour

Isabelle Gonzalez, Thomas Morris, Roland Timsit, François Dunoyer, Xavier Lacouture
 
 
 
A l’issue des élections en cours au Conseil d’Administration de l’ADAMI, des candidats qui depuis toujours défendent notamment l’exception pour copie privée et l’action artistique seront-ils élus ?
Les candidats pour lesquels le Syndicat National Libre des Artistes Force Ouvrière appellent à voter sont des collègues sur lesquels vous pouvez compter. C’est important, la copie privée audiovisuelle est actuellement en baisse ! Parmi les candidats…

Isabelle Gonzalez, artiste chorégraphique, administratrice sortante, s’est battue ces trois dernières années pour que les millions de l’Action artistique de l’Adami aillent bien à l’aide aux projets professionnels. Le Ministère de la Culture fait pression sur les Théâtres publics, l’ADAMI…pour la programmation et le financement de spectacles amateurs, moins coûteux.
Isabelle Gonzalez a pris toute sa place pour que l’argent des professionnels continue à financer leur travail exclusivement.

Roland Timsit, artiste dramatique, à l’origine des 25% reversés à l’Action artistique. Interview :

La loi du 3 juillet 1985 relative aux droits d’auteurs et aux droits des artistes interprètes a donc instauré la redevance pour « copie privée ». Peuxtu revenir sur l’essentiel de la loi ?
« Il s'agissait de reconnaître au consommateur un droit à copie privée, sans fin commerciale. A l'époque on parlait des cassettes vidéo... Quand on voit la révolution technologique, heureusement que cette loi a été votée ! Il a été instauré une redevance prélevée sur ces supports de copie.
Aujourd’hui cela a été étendu aux DVDs, CDs vierges, clés USB, tablettes, smartphones...

Il est désormais reconnu publiquement que ton syndicat et toi-même êtes à l’origine de la part dévolue à l’action artistique. Peux-tu expliquer comment cela s’est passé ?
Tout le débat a porté sur la répartition de cette redevance pour copie privée.
Toutes les organisations consultées par l’Assemblée Nationale, je dis bien TOUTES (syndicats d'artistes, SACEM, SACD, ADAMI, SPEDIDAM, organisations de producteurs...) demandaient que le bénéfice de cette redevance soit réparti individuellement. Sauf mon syndicat et moi-même! Nous étions les seuls à défendre une autre idée. Nous considérions que ce copiage privé engendrait un préjudice qui était causé collectivement à la profession. Alain Richard le rapporteur de la loi m'a dit : « c'est le premier raisonnement de gauche que j'entends à ce sujet ».
J'ai été partiellement entendu puisque 25% de cette redevance va à des actions de création et de formation.
 
Thomas Morris, artiste lyrique :
Thomas Morris, artiste lyrique, est membre de la commission chefs d’orchestre et solistes de la musique, de la danse et du chant qui se réunit dix fois par an afin d’étudier les demandes d’aides financières de dizaines de projets de spectacles et d’enregistrements ayant trait à la musique classique, au lyrique, à musique contemporaine, au jazz et à la danse. Au sein de cette commission, il veille avec une attention constamment renouvelée à ce que les intérêts des artistes soient toujours préservés et défendus au mieux, tant au niveau des rémunérations que bien entendu du respect des droits-voisins.
 
C’est aussi le cas de Bernard Menez, François Dunoyer et Xavier Lacouture dont le SNLA-FO soutient également la candidature.

VOTEZ pour EUX, VOTEZ pour des candidats qui DEFENDRONT VOS DROITS
 
X
Enter your Le S.N.L.A username.
Enter the password that accompanies your username.
Loading