Message d'erreur

Strict warning : Only variables should be passed by reference dans fancy_login_page_alter() (ligne 109 dans /var/aegir/platforms/bricelo_7.41.1/sites/www.snla-fo.com/modules/contrib/fancy_login/fancy_login.module).

Rien ne va plus à Radio France !

 Rien ne va plus à Radio France !

La direction se joue du sort des artistes interprètes !

Le 24 mars, lors de la réunion annuelle de bilan sur l’emploi des artistes interprètes, Radio France a informé les représentants syndicaux que le niveau d'emploi à France Culture n'avait pas augmenté sur l'année 2016 et qu'il reste au même niveau – historiquement bas – qu'en 2015.

À France Inter, les chiffres continuent de baisser dramatiquement : moins 40% de services depuis 2012 ! Si on peut se féliciter de l'augmentation du volume d’emploi des artistes lyriques grâce à la programmation des deux orchestres, il est inadmissible que l'emploi des artistes dramatiques régresse depuis 2012 dans de telles proportions : 14% de services en moins à l'échelle du groupe, tandis que le nombre d'artistes employés a chuté de 7%.

Les difficultés de production liées à la fermeture et à la réhabilitation des studios se poursuivent et le budget alloué par la tutelle ne cesse de baisser.

Par ailleurs pour la première fois depuis 2010 – date de la dernière revalorisation – la question des salaires des artistes a été abordée. Malgré une inflation cumulée de 7,5% en 7 ans et malgré la perte de 35% de la valeur du cachet moyen depuis 1990, la direction a refusé d'envisager toute amélioration, prétextant le manque de moyens. Si ce manque de moyens du groupe est réel, nous contestons avec vigueur des choix de dépenses engagées.

Pourquoi faire plus d'un million d'euros d'économies sur les salaires d'enregistrement des artistes dramatiques entre 2012 et 2016 ? Et pourquoi pas, par exemple, sur les dépenses somptuaires de ce chantier pharaonique ou sur les réceptions fastueuses organisées par la direction ?

Alors que deux antennes du groupe – Culture et Musique – sont directement consacrées à l'art et à la culture, alors que tant d'émissions sont consacrées à l'actualité littéraire, musicale, théâtrale, ou cinématographique sur Inter, FIP ou sur les antennes du réseau France Bleu, alors qu'on s'enorgueillit partout sur les ondes du groupe de porter haut la culture, et d'aimer, d'accompagner ou de promouvoir le travail des artistes, il est inconcevable que Radio France maltraite ainsi les interprètes qui travaillent à la fabrication de ses programmes. Cette situation doit cesser !

L'État doit prendre ses responsabilités. La redevance doit augmenter ; le principe de service public doit être respecté ; la production doit être rétablie et développée !

Les artistes doivent être respectés, leur rémunération doit être réévaluée et leur emploi doit faire partie de la priorité de la tutelle et de la direction de Radio France.

 

X
Saisissez votre nom d'utilisateur pour Le S.N.L.A.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
En cours de chargement